Conception et développement du logiciel Analyse de Textes



Ce logiciel propose une lemmatisation automatique des formes écrites.
A partir de cette analyse, il permet le calcul de plus de deux cents variables issues de différents travaux :

Un classement thématique des textes
Le mode de regroupement du lexique est issu du dictionnaire Analogique du Robert. Le calcul thématique s'exerce soit sur l'ensemble des mots du texte, soit sur les mots en positions de thèmes ou de rhèmes.
Un travail sur l'organisation du texte
Répétitions lexicales
Répétitions grammaticales
Un relevé des types de phrases
Un relevé des organisateurs temporels et spatiaux.
Un travail sur l'énonciation
Les marques des énonciateurs.
Les personnes verbales.
Les modalisateurs du discours.
Les marques de l'argumentation.
Les types de verbes (au sens d'Austin).
Un travail sur les sonorités
Le logiciel exécute une transcription phonétique du texte (transparente à l'utilisateur) et présente :
* les phonèmes les plus répétés dans le texte.
* les regroupements de phonèmes (liquides, fricatives...) les plus présents dans le texte.
* les phonèmes les plus "anormalement" représentés ou absents, calculés par rapport à une moyenne de présences des phonèmes dans le français.
Un travail sur les rythmes
Une étude du nombre de syllabes par vers ou phrase, du type de rimes, des césures possibles, ainsi que la comparaison de la forme du poème avec les formes canoniques de la poésie (le logiciel reconnaît 11 formes de poèmes).
Un travail sur une typologie
Le logiciel est capable de positionner tout texte sur un plan représentant les types discursifs établis par J.P.Bronckart (grâce au  calcul des 27 variables décrites par Bronckart).



Conception et développement du logiciel ELSA


En 1995 et 1996, j’ai coordonné un groupe d’enseignants et de bibliothécaires (pour la partie pédagogique) et j’ai conçu et écrit (pour la partie informatique) le logiciel ELSA (Entraînement à la Lecture Savante), à destination des élèves de cycle 3 et de collège. Ce logiciel se caractérise par une individualisation des parcours d’entraînement rendue possible par un étalonnage (suivi d’un traitement statistique) sur plusieurs centaines d’élèves. Ce logiciel fut retenu et exposé lors de l’exposition « Désir d’apprendre » organisé par la Cité des Sciences et de l’Industrie en 1999/2000 pour illustrer l’apport de l’ordinateur dans l’(auto)évaluation des élèves.



Conception et développement du logiciel Idéographix (2001–2006)


Depuis 2001, j’ai travaillé sur un logiciel destiné essentiellement aux enseignants de cycle 2, pour les aider à mettre en œuvre une démarche pédagogique centrée autour des textes, issue du travail de recherche de l’équipe Chenouf/Foucambert de l’INRP. Ce logiciel se compose de deux modules, le premier (Le bureau de lecture) propose une aide au regard de l’enseignant sur le texte en fonction de ses préoccupations pédagogiques, le second (Exographix) lui permettant de préparer des plans d’exercices (parmi une soixantaine d’exercices ouverts). Il a comme ambition d’offrir à la fois au maître et aux élèves, les aides nécessaires aux démarches d’apprentissage et d’enseignement de la lecture. C’est pourquoi Idéographix, à la demande, automatiquement, démonte, reconstruit, combine et compare les textes choisis par le maître, fournit et imprime listes et dictionnaires, classe et édite au format souhaité mots, phrases et paragraphes, extrait et sélectionne éléments et événements linguistiques afin de faire apparaître aux yeux de l’apprenti lecteur les règles d’organisation des unités constitutives de la chaîne écrite et de fonctionnement des textes.